Le Réveillon – Les Musiciens

* Les Pré-Bals *

Dès 18h30 dans la salle…

 

Aloni

ALoNi c’est un bal folk joué en solo par Christophe Charlemagne, aux claviers & à la clarinette.

Une dimension moderne, une touche jazzy et une approche « électro » sont les ingrédients de ces compositions colorées par les sons des vieux orgues analogiques (Fender Rhodes) et parsemées de clarinette. Inspiré par de lointaines influences comme Jan Johansson, Didier Squiban, ou encore Kloog & Patates Sound System, ce set se danse en chaîne comme en couple. On y flirt avec le jazz, dans une balade onirique improvisée. 

Robin Vargoz

Robin Vargoz (Terroir Collapse, Duo Vargoz, Collectif La Novia…) aux violon, alto, pieds & voix, nous proposera un bal “des montagnes” : Alpes du sud, Auvergne, Appalaches… L’occasion de mieux (re)découvrir le “Rigodon”, cette danse issue de la tradition populaire des Alpes du Sud / Dauphiné, qu’on peut considérer comme une famille de danses, tant les formes en sont variées. Le Rigodon fait jouer autant l’expression personnelle que la dimension relationnelle, car il offre à la fois la possibilité d’une discussion dansée entre deux danseurs, et des échanges multiples dans une dynamique de groupe.

https://robin-vargoz.frama.site/

 

Ainsi danse

La rencontre entre deux jeunes musiciens, JB Brunel (Sous Le Pont, Caravane Namaste, Les Têtes de Mules, Forro des Petits Pas) et Léon Olivier (Bargainatt…) qui, au fil des jams de fin de bals, et avec la volonté de créer ensemble un répertoire de musiques à danser, s’est transformée en un solide duo.
Leur musique, composée, s’inspire de nombreux horizons, et de leurs expériences entre le traditionnel et le néo-trad.

 

Octopulse

“Un Solo bien tempéré aux vents lunaires”. Jonathan Balmefrézol : Saxophones Baryton et Soprano, bourdons, pieds & électroniques.

https://www.youtube.com/watch?v=K7c8dBhCtPA

 

* Les Bals du soir * 

A partir de 20h30…

 
 

Escale ordinaire

Escale Ordinaire c’est une expérience sensorielle, une alchimie sensorielle au service de la danse.Des mélodies espiègles et lyriques vous entraînent dans l’ivresse du bal, les cordes du violon et du violoncelle virevoltent, frottent et se cognent, l’accordéon rode ses notes de velours, les vibrations archaïques d’un didgeridoo planent au-dessus des esprits…

http://www.escaleordinaire.com/

 

Naragonia

IMG_3168-3Naragonia apporte un folk original avec une énergie forte et raffinée. Le duo a vu le jour spontanément au cours de l’été 2003 au festival Andanças (Portugal). Peu de temps après, Naragonia devient populaire dans le monde folklorique et obtient 6 égards chez lui et à l’étranger avec 6 CD (très chaleureusement accueillis). Depuis 2003, Naragonia joue intensément en Belgique, France, Allemagne, au Portugal et en Italie. Naragonia a également joué à plusieurs reprises en Pologne, Grande-Bretagne, Espagne, Croatie, Suisse et Irlande.

http://naragonia.com/

 

Kaléïdoscope

photo amphi“Kaléidoscope, c’est tout simplement vous, les danseurs… Ces belles images animées sur le parquet de danse, que j’ai plaisir à regarder en partageant avec vous mes compositions”. Aymerick Tron Alvarez : accordéon

http://kaleidoscopemusik.e-monsite.com/

 

 Trio Rémi Geoffroy

Rém Gefroy Trio sur scène

Un peu de mélancolie, une bonne dose de rythme et un déchaînement d’énergie !

https://www.remigeffroy.com/

 

Peut-être Jeanne

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe et plein air

Ce duo de voyageurs joue avec une énergie spontanée, créant leur propre langage. Accordéon et clarinette sont deux vieux amis qui aiment jouer des compositions intimes inspirées de la musique traditionnelle. Ils aiment aussi l’odeur du bois lorsque les pieds des danseurs se glissent autour d’eux.

https://www.facebook.com/peutetrejeanne/

 

Kaz Kan Zie

Slider Image 1Ce duo insolite est le doux fruit d’une rencontre hasardeuse entre le noctambule notoire, Aymerick Tron Alvarez, et le touche-à-tout multi bizarroïde, Jérémie Bonamant Teboul. Quelle étrange association entre un accordéo-guitariste et, respirez un bon coup… un accordidgeridoo-guimbardo-shrutibox-man !!

Enérgique, dynamique, voluptueuse, entêtante parfois, la musique de ces deux oiseaux-là vous cheville la danse au corps… Le charme opère, les pieds trépignent, les corps se déhanchent, se rapprochent, les têtes tournent, tournent jusqu’au lever du jour.

https://www.kazkanzie.com/

 

Zlabya

Zlabya est un ex-quintet, depuis peu sextet, de musique à danser, originaire de Lille. Depuis 10 ans, ils sillonnent l’Europe et partagent leur amour du dancefloor dans toutes les langues. Inspirée par les rythmes traditionnels et les musiques actuelles, leur musique fusionne le passé et le futur pour nous offrir un cocktail de l’instant présent.

Mélancolie sauvage et joie de vivre, en toutes circonstances.

https://www.zlabya.com/

 

Kaboum

“Electro trad qui tache ! BoBoum Ka Boum Boum Ka !”
Adrien Merer : Machine; Léon Olivier : Cornemuse & Diato; JB Brunel : Diato

https://youtu.be/vjXR7PJcRkA

 

Bal barbare

Derrière ce nom énigmatique se cache un trio construit autour d’une volonté commune : offrir une fusion de sonorités originales, fruit des instruments qui le composent.
Le didgeridoo et la guimbarde apportent l’énergie de son univers planant, et proposent un espace original sans frontière dans lequel le violon et l’accordéon s’engouffrent sans modération.
Ainsi le trio brode les mélodies, rythmiques et autres harmonies pour composer ensemble l’alchimie d’un bal envoûtant…
S’entremêlent ainsi valses endiablées, mazurkas chaloupées, cercles déjantés, plinns au coude à coude…
Une musique résolument « actuelle » qui plonge ses racines dans les méandres des musiques traditionnelles européennes, l’énergie du mélange des genres au service de la danse et la transe !

http://balbarbare.com/

Ma petite

“Cela fait maintenant plusieurs années que Perrine Vrignault, chanteuse et accordéoniste, explore le chant traditionnel poitevin avec une fraîcheur déconcertante.

Pour ce tout nouveau quartet de musique à danser, elle fait appel à trois musiciens aussi libres et aventureux qu’elle : les “deux Maxime”, Dancre et Barbeau, proposent des chemins rythmiques hypnotiques redoutables. Thomas Fossaert, quant à lui, maquille le saxophone en poisson pilote improvisateur. Le souffle continu devient lyrisme, participant à cette grande transe collective.
C’est un bal qui colle au corps pour le bonheur de tous, et comme on est obligé de rien, peut s’écouter également les yeux fermés”.    

http://www.mapetite.fr/